Pierre Blanc, en fidélité à sa mémoire…

En 1939, à Marseille, Pierre Blanc rencontre Maïou à un bal de charité. Il a vingt-cinq ans, elle en a quinze. Un coup de foudre mutuel. Une correspondance s’engage entre eux, timide, puis de plus en plus hardie. En septembre 1939, la guerre décide brusquement du destin des deux amis. Pierre, lieutenant de réserve, est mobilisé et part comme beaucoup de Français vers l’inconnu. Tous les jours, il écrit à Maïou, mêlant adroitement dans les lettres ses sentiments et ses impressions de soldat. Il lui parle de ses lectures, de ses rencontres et, malgré l’angoisse, de son idéal et du projet un peu fou de l’épouser après la guerre. Mais il n’était pas dit que ce jeune homme à la spiritualité profonde reviendrait des combats. Les magnifiques Lettres à Maïou racontent une histoire et une époque, tragiques toutes les deux.

 

maou281.jpg

Pierre en pleine lecture

Ces recherches et l’écriture de ce livre – épuisé aujourd’hui – furent bouleversantes pour moi et pour Maïou. Au bout, nous attendait une immense surprise…

maou278.jpg

Après la parution, trop discrète, du livre, un nouveau projet naît. J’espère pouvoir vous en parler plus longuement prochaînement. Porter enfin ces lettres vers un public plus large sera pour moi un honneur et un immense plaisir, en mémoire d’un homme juste et délicat, et pour Maïou, mon amie. La suite pour la rentrée?

deco.jpg

Insigne du 55e Régiment d’Infanterie Alpine

 

 

 

 

 

 

0 commentaire à “Pierre Blanc, en fidélité à sa mémoire…”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


Visiteurs

Il y a 2 visiteurs en ligne

Dans le vent :

Moi!

parissecretetinsolite


orianedu34 |
coucoudu74 |
PROVE THAT YOU ARE THE BEST... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Peuples Hmong
| Glamorous Shine
| ECOLE NORMALE DE FILLES D'O...