Mort tragique d’un nain aux Batignolles

Déniché dans le livre de la collection Hachette « Bibliothèque des merveilles », Les nains et les géants, par Edouard Garnier, Paris, 1884, ce récit surréaliste avant l’heure :

 » Nous terminerons enfin cette trop longue revue en citant un très petit vieillard, maniaque, à la démarche vive, aux yeux brillants et aux longs cheveux gris, que l’on rencontrait toujours en omnibus, il y a une quinzaine d’années. Il parcourait ainsi, de sept heures du matin jusqu’au soir, tous les quartiers de Paris, et la plus grande partie de son temps se passait certainement dans les voitures publiques de la capitale. Tous les soirs il prenait le dernier omnibus qui conduisait du Palais Royal à la Barrière du Trône. Il se tenait toujours près des conducteurs avec lesquels il causait et dont beaucoup, encore aujourd’hui, se rappellent l’avoir connu.

Il se croyait inspecteur de la Compagnie des Omnibus, et une de ses manies était de demander des correspondances dont il ne se servait jamais et qu’il gardait avec un si grand soin, qu’à l’inventaire qui fut fait chez lui après sa mort on en trouva plus de quinze cents. II mourut subitement un soir dans un restaurant des Batignolles, où il avait dîné et où il s’était endormi après avoir dit au garçon qu’il prendrait la dernière voiture; quand on vint pour le réveiller, il ne donnait plus signe de vie. L’enquête ouverte à son sujet fit découvrir qu’il était originaire de Nantes et qu’il avait quitté cette ville après avoir fait, d’une façon inespérée, un héritage assez considérable ce qui lui avait un peu dérangé l’esprit. »

nain.jpg

Adrien, le plus petit des nains et Hugo, le plus grand des géants!

0 commentaire à “Mort tragique d’un nain aux Batignolles”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Dans le vent :

Moi!

parissecretetinsolite


orianedu34 |
coucoudu74 |
PROVE THAT YOU ARE THE BEST... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Peuples Hmong
| Glamorous Shine
| ECOLE NORMALE DE FILLES D'O...