Il faut sauver la maison Basfroi!

On aimerait parfois avoir tort…

Depuis plusieurs années, une association courageuse se bat pour la sauvegarde d’un immeuble parisien, n°22 rue Basfroi, un « témoignage exceptionnel de l’architecture domestique du faubourg Saint-Antoine » selon la Commission du Vieux Paris.

Sous une apparence ordinaire, la maison Basfroi cache un bel escalier en bois du XVIIe siècle, un puits en cave et des menuiseries anciennes.

En 2006, l’Opac de Paris voulut la démolir car elle empêchait, semble-t-il, la construction de 55 logements sociaux.

La presse s’en mêla, les associations de défense grondèrent et la maison fut inscrite au PLU.

L’avenir semblait radieux…

Le président du Comité de sauvegarde criait victoire…

basfroi.jpg

Un certain Rodolphe Trouilleux (un défaitiste notoire) lui écrivit alors le 18 décembre 2006 :

 

 

 

« Si Bertrand Delanoë « sauve » la maison de la rue Basfroi comme il a « sauvé » celle de la « Belière » rue Daguerre, ça promet : seule la façade (sans aucun intérêt) a été conservée. les murs intérieurs, le vieux café, la toiture (!), tout a disparu pour faire une maison « à l’identique » comme on sait bien le faire à Disneyland… (allez voir les photos sur internet, c’est on ne peut plus « parlant »). Mefiez-vous de l’architecte qui supervisera le chantier : il est capable de donner son accord pour sauver uniquement la façade, sous prétexte (elle est bien bonne) que le « bâti intérieur ne présente plus un état satisfaisant ».

La façade de la rue Basfroi « seule » ne présente aucun intérêt. ll faut la sauver dans son ensemble ou rien. Le « façadisme » est un véritable scandale, car il permet toute les dérives patrimoniales. Pourquoi, en effet, ne pas reconstruire l’Hotel de Ville de Paris en gardant seulement la façade. Tout béton à l’intérieur? : cela ne gênerait absolument pas certains élus (de tous bords). Soyez vigilant, et ne croyez pas tous les discours des architectes. Ce type de maison, vendue par des promoteurs, dans le marais, a été très bien restauré, intérieur comme extérieur.« 

 

J’ai écrit cela en 2006! Et voilà que j’apprends grâce à l’excellent site « La Tribune de l’Art » que le maire du 11e arrondissement veut faire supprimer la protection dont bénéficie la maison Basfroi, gênante pour la construction de logements sociaux!

 

Bien sûr, en attendant, la maison se dégrade… Lentement mais sûrement…

 

Je me rappelle – oh, c’est un vieux souvenir! – des maisons du XVIIe siècle que j’avais visité rue de Charenton ; une belle façade en pierre de taille, des rampes d’escalier en bois, d’époque! Et je n’avais pas tout vu!
Ne les cherchez plus, l’Opéra-Bastille les a remplacé! La raison d’Etat est toujours la meilleure, comme chacun sait…

Visitez le site du comité de défense et déposez votre soutien. La maison Basfroi le mérite. (lien dans la colonne de droite).

0123w.jpg

La rampe d’escalier de la maison Basfroi :

le logement social peut aussi être réalisé dans des murs d’époque! Si, si!

(Photo Comité de sauvegarde de la maison Basfroi)

 

 

 

 

5 commentaires à “Il faut sauver la maison Basfroi!”


  1. 0 Peter 28 sept 2009 à 20:59

    Je signe! :-) Qu’est-ce qu’on peut faire?

    Peter

    Répondre

  2. 1 GARCIA 21 déc 2009 à 23:32

    J’ai habité 20 rue Basfroi dans les années 60 lorsque j’ai perdu mon père. Bien que très pauvre, une maison très vieille, ce furent les meilleurs moments de ma vie. Malheureusement, le 20 n’existe plus; j’aurais aimé en voir quelques photos souvenir. Mais il est encore temps de préserver sa voisine. Alors, pour tous ceux et celles qui ont connu cet endroit, préservez-le, pour le plan historique, et aussi pour les souvenirs qui y sont attachés. Merci.

    Répondre

    • 2 Une étudiante en école d'architecture 15 déc 2014 à 23:25

      Bonjour, je suis étudiante en master 1 à l’école d’architecture et de paysage de Lille. Dans le cadre de mon mémoire j’étudie la rue Basfroi ainsi que plus précisément la maison du 22 rue Basfroi dans le projet nommé « trilogie parisienne » de l’agence R+H architecture qui comprend… la maison du 20 rue Basfroi. Je suis très intéressée par ces maisons et j’aimerais savoir si je pourrais avoir un entretien avec vous, selon vos disponibilités. Un entretien d’ancien habitant des lieux est un témoignage précieux et qui donnerait une matière supplémentaire à mes recherches. Je ne sais pas si vous verrez ce message, cependant dans l’espoir d’avoir une réponse mon émail est :
      s-sannisoule@lille.archi.fr

      Cordialement.
      S.S Simmia

      Répondre

  3. 3 mercattore 23 déc 2009 à 14:54

    C’est toujours douloureux de revenir sur les lieux de sa jeunesse et de voir que plus rien n’existe du foyer où l’on a vécu.
    Je le souviens de l’émotion de Gaby Verlor, une compositrice de grand talent : Ma p’tite chanson (Bourvil), Le ptit bal perdu (Bourvil), Déshabillez moi (Gréco), C’était bien (Bourvil) etc. quand elle a découvert qu’il ne restait plus rien la maison de son enfance.

    Voici une ancienne carte postale de l’enfilade de la rue Basfroi. Vous pouvez la dupliquer. Si le lien ne fontionne pas, faites un copier-coller dans votre naviguateur.

    http://www.photomaniak.com/upload/show.php/874997_BASFROYRUE.jpg.html

    Répondre

  4. 4 éric lévis 2 juin 2013 à 8:35

    Les deux mansardes sont d’origine ?

    Répondre

Laisser un commentaire


Commentaires récents

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Dans le vent :

Moi!

parissecretetinsolite


orianedu34 |
coucoudu74 |
PROVE THAT YOU ARE THE BEST... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Peuples Hmong
| Glamorous Shine
| ECOLE NORMALE DE FILLES D'O...