Sauvons l’hôtel de la Marine!

Elément essentiel du patrimoine national, l’Hôtel de la Marine est gravement menacé: l’association des « Amis de l’hôtel de la Marine » a le devoir aujourd’hui, comme dans le passé, d’agir pour préserver l’avenir de cet Hôtel.
Son Conseil d’Administration a décidé de saisir le Premier Ministre et de créer un site Internet pour obtenir l’adhésion du plus grand nombre à sa protestation.Le mouvement qu’elle suscite rencontre déjà un succès populaire certain; nous souhaitons qu’il permette au Premier Ministre de décider de conserver l’Hôtel de la Marine à la Nation dans son intégrité en lui maintenant une vocation éminente.

hotelmarine.jpg

L’hôtel de la marine a été construit entre 1757 et 1774 selon les plans d’Ange-Jacques Gabriel, premier architecte du roi Louis XV. Son édification s’inscrit dans le cadre d’une vaste opération d’aménagement de l’espace alors libre entre le jardin des Tuileries et les Champs-Elysées, aujourd’hui place de la Concorde, dont l’élément central devait être une statue équestre du roi.

L’immeuble fut utilisé à l’origine comme «Garde-Meuble» royal. Le terme est aujourd’hui devenu trompeur car il abritait en fait le mobilier, les tapis, tapisseries, lumi­naires et objets décoratifs les plus précieux des demeures royales qui y étaient soigneuse­ment entretenus et restaurés. Il s’agissait donc plutôt d’un conservatoire, voire d’un musée puisque le public pouvait y admirer les joyaux de la Couronne, lesquels y furent d’ailleurs dérobés en 1792.

L’installation du ministre de la marine dans ces locaux en 1789 fut un peu fortuite. Les ministres qui avaient rejoint Louis XVI, après son retour forcé de Versailles à Paris, se sont en effet installés au gré des opportunités qui se présentaient. Quoiqu’il en soit, ce monument des plus prestigieux de notre patrimoine national mérite bien le nom de «Hôtel de la marine» qu’il porte aujourd’hui puisque les hautes autorités de la mari­ne, sous des appellations variant au gré de l’organisation politique et militaire du pays, y résident sans discontinuer depuis cette date.

De nos jours l’Hôtel de la marine, classé monument historique, fait partie du domai­ne immobilier du ministère de la Défense et abrite le haut-commandement de la marine. C’est donc à la Direction de l’Administration générale du ministère de la Défense et à la marine qu’incombé la responsabilité de son entretien et de sa mise en valeur, en liaison avec le ministère de la Culture et de la Communication.

La politique de restauration et d’acquisition d’objets mobiliers que poursuit par ailleurs la marine apporte à ces travaux de conservation de l’immeuble le complément indispensable pour faire de l’Hôtel de la marine un ensemble patrimonial complet. Ses salons, dont certains ont conservé leur unité première alors que d’autres sont mar­qués de l’empreinte de différentes époques, composent avec une étonnante harmonie en dépit de certaines surcharges, une anthologie de la décoration officielle des XVIIIe et XIXéme siècles.

L’association  » LES AMIS DE L’HÔTEL DE LA MARINE (AHM) « est régie par la loi de 1901 et a pour objectif de faire connaître l’hôtel de la Marine et son histoire, de contribuer à la restauration de ses salons, à l’entretien et à l’accroissement de ses collections et de lui restituer son image d’élément culturel majeur de notre histoire.

Aujourd’hui, cette association a pour objectif immédiat de préserver l’avenir de ce palais.

Vous pouvez adhérer à l’association moyennant une cotisation de 10 euros (ou envoyer un don pour soutenir son action) – règlement par carte si possible ou par chèque libellé à l’ordre des « Amis de l’Hôtel de la Marine » – 22 rue de Douai – 75009 Paris

Signez la pétition! (colonne des liens à droite)


1 commentaire à “Sauvons l’hôtel de la Marine!”


  1. 0 Jean DUCROS 22 mar 2010 à 0:12

    Je sais que l’on dit que  » l’hôtel de la Marine fait partie du patrimoine immobilier du ministère de la Défense « . C’est inexact. Il appartient au Domaine de l’Etat. Et cela est un point important car le bâtiment construit par l’Etat pour l’Etat, pour le prestige de la France sous Louis XV, ne peut être considéré comme un bien immobilier aliénable. Le ministre de la Défense a lui-même déclaré qu’il ne pouvait être question de le vendre, mais le projet d’un bail de longue durée serait aussi une forme d’aliénation. Il est temps que cet immeuble que l’on pouvait visiter au XVIIIe siècle soit à nouveau révélé au public. Les remarquables restaurations réalisées récemment par l’entreprise Bouygues ne portent que sur quatre grandes salles décorées à la fin du XIXe siècle. On oublie de mentionner celles que l’Etat, c’est-à-dire le contribuable français, a réalisées de 1978 à 1989 dans sept ou huit autres pièces d’importance au moins égale, sinon plus. L’immeuble compte 553 pièces ! Mais il faut savoir que certaines des galeries du Garde-Meuble de la Couronne ont été cloisonnées pour y établir des bureaux. cependant, une cinquantaine – sinon plus – ont, malgré cela, conservé des décors, des lambris et des éléments datant des siècles passées. En outre, la liste des événements historiques dont ces pièces ont été témoins est impressionnante. Vous rappelez que le mobilier appartient lui-aussi à l’histoire, mais on a, depuis des années, entrepris de le disperser sous divers prétextes et il faudrait en faire – comme on l’a fait pour Versailles – un regroupement méticuleux. Je vous apporterais volontiers des précisions pour vous permettre de compléter l’information des visiteurs de votre site. J.D.

    Répondre

Laisser un commentaire


Visiteurs

Il y a 2 visiteurs en ligne

Dans le vent :

Moi!

parissecretetinsolite


orianedu34 |
coucoudu74 |
PROVE THAT YOU ARE THE BEST... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Peuples Hmong
| Glamorous Shine
| ECOLE NORMALE DE FILLES D'O...