La mort du fils…

Saint-Denys du Saint sacrement. Rien de plus classique que ce bâtiment, placé à l’angle de deux rues, (Saint Claude et Turenne). Si une « pelle » de la Ville de Paris n’invitait pas à y entrer, on passerait facilement son chemin. A l’intérieur, l’architecte a poussé le classicisme jusqu’au bout, et les colonnes en imposent. Le chemin de croix, véritable bande dessinée, à lui seul, mérite le détour.

 

Au fond, dans une chapelle située à gauche de l’entrée est une toile placée bien haut, comme au fond d’un grand couloir. Un bouton électrique pressé permet d’éclairer ce chef d’œuvre, « Déposition de la Croix » due au pinceau du très inspiré Eugène Delacroix.

resizeimage.jpg

 

Aucun roman américain à succès ne vous invitera à venir admirer et décrypter les signes contenus dans ce tableau. Pourtant, la douleur de la mère meurtrie y est exposée de façon magistrale.

Marie est là, toute d’abandon, traumatisée et bouleversée par la mort du fils. Ce tableau subtil porte en lui toute la douleur de parents éplorés qui perdent un enfant trop tôt pour une raison toujours mauvaise. C’est un monument dédié à la peine et à la tragédie.


Cette toile est un bijou, une merveille qu’il faut voir absolument.


Pour cela il suffit de pousser une porte, simple et classique, dans une rue passante du vieux Paris.

0 commentaire à “La mort du fils…”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Dans le vent :

Moi!

parissecretetinsolite


orianedu34 |
coucoudu74 |
PROVE THAT YOU ARE THE BEST... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Peuples Hmong
| Glamorous Shine
| ECOLE NORMALE DE FILLES D'O...