Une sortie : Max Jacob nous fait la courte échelle!

Max Jacob nous fait la courte échelle

 

Une sortie : Max Jacob nous fait la courte échelle!

 

Festival Paris en toutes lettres
Max Jacob nous fait la courte échelle, les 10, 11 et 12 juin
L’enchanteur de l’art moderne

Après le succès de balade/spectacle autour de Françoise Sagan, l’an dernier, trois journées, dans le cadre du festival « Paris en toutes lettres » seront dédiées, les 10,11 et 12 juin au sourcier de la poésie moderne : Max Jacob, l’ami d’Apollinaire et de Picasso qui avait réuni rue Nollet, entre 1928 et 1933, au cœur des Batignolles, une communauté de créateurs. Là se retrouvaient Henri Sauguet, Christian Dior, Charles Trenet, Charles-Albert Cingria et René Barjavel. Cocteau venait s’y ressourcer.

Familier du 55 rue Nollet, Jean Cocteau décrivait le « Quartier Général » de Max Jacob, bruissant de musique et de poèmes déclamés, comme une « pépinière de talents ». Le metteur en scène Jean Grimaud et le « conteur forain » Lucien Maillard, après avoir évoqué l’œuvre de Françoise Sagan, l’an dernier, dans le quartier Malesherbes, recréent, dans le cadre du festival « Paris en toutes lettres » l’atmosphère de ce foyer de l’art moderne à travers des récits, des saynètes et des poèmes de Max Jacob, des lettres de Picasso, d’Apollinaire, des témoignages de Cocteau et d’Henri Sauguet. Jongleur de calembours, Max Jacob avait excellé dans tous les arts, mourut le 5 mars 1944, à Drancy. La Gestapo l’avait arrêté au monastère de Saint-Benoît sur Loire, à la sortie de la messe. Toute sa vie était guidée par la fidélité et la foi. « L’amitié est le clou où est pendue ma vie ! », confessait-il. Aux côtés de Cendrars, de Modigliani, de Satie, de Picasso et de Dior, il avait enjambé le siècle des géants avec ses quatrains et ses sonnets. Il fut élevé, en 1960, au rang de poète mort pour la France. Après avoir enchanté le monde et laissé l’ombre d’un « magicien qui remue les hommes des photos / Et qui sait faire partir les voitures sans chevaux »…

En savoir plus :
Balades/spectacles : le 10 juin à 18 h, le 11 juin à 15 h et 18 h, le 12 juin à 14 h et 18 h.
Départ devant le 58, rue Nollet (hôtel Cyrano) et déambulation par la rue la Condamine et la rue Truffaut jusqu’à la mairie du 17e, 16/20, rue des Batignolles.


Email : compagnieclarance@wanadoo.fr

 

Connaissez-vous le grand Albert ?
Joachim ? Amaury de Bène ?
à Thöss, Margareta Ebner
de Christ enceinte en chair humaine ?

 

Connaissez-vous Henri Suso ?
Ruysbrock surnommé l’Admirable ?
et Joseph de Cupertino
qui volait comme un dirigeable ?

 

Et les sermons de Jean Tauler ?
et le jeune homme des Sept Nonnes
qu’on soigna comme une amazone
débarquant des Ciels-univers ?

 

Connaissez-vous Jacob Boehm
et la Signatura Rerum ?
et Paracelse l’archidoxe,
le précurseur des rayons X ?

 

On connaît bien peu ceux qu’on aime
mais je les comprends assez bien
étant tous ces gens-là moi-même
qui ne suis pourtant qu’un babouin.

MAX JACOB

1 commentaire à “Une sortie : Max Jacob nous fait la courte échelle!”


  1. 0 Hélène 16 juil 2011 à 14:55

    En regardant le film remarquable de Gabriel Aghion « Monsieur Max » hier sur sur Arte, je me suis souvenue de cette balade si poétique sur les pas de Max Jacob.
    (le film est rediffusé lundi 18 et samedi 23)

    Répondre

Laisser un commentaire


Commentaires récents

Visiteurs

Il y a 3 visiteurs en ligne

Dans le vent :

Moi!

parissecretetinsolite


orianedu34 |
coucoudu74 |
PROVE THAT YOU ARE THE BEST... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Peuples Hmong
| Glamorous Shine
| ECOLE NORMALE DE FILLES D'O...