La scène est racontée par un témoin direct, un moine bénédictin: « Samedi 12 octobre 1793, on a ouvert le caveau des Bourbons et on a commencé par en tirer le cercueil du roi Henri IV. Son corps s’est trouvé bien conservé et les traits du visage parfaitement reconnaissables … Chacun a eu la liberté de le voir jusqu’au lundi matin. » Placé debout contre « un des piliers de la cathédrale, le cercueil est exposé au peuple. Des badauds s’approchent. Un soldat coupe avec son sabre un morceau de barbe. Une femme gifle le cadavre. Un homme « prélève» deux dents. Un passant arrache un morceau de chemise. Un sculpteur réalise un masque mortuaire.

Le corps sera finalement emporté dans la fosse commune après deux jours d’« acharnement».

henriiv857.jpg

 

 

0 commentaire à “”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Dans le vent :

Moi!

parissecretetinsolite


orianedu34 |
coucoudu74 |
PROVE THAT YOU ARE THE BEST... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Peuples Hmong
| Glamorous Shine
| ECOLE NORMALE DE FILLES D'O...