• Accueil
  • > Non classé
  • > L’enseigne du Boeuf à la mode, n°8 rue de Valois : tout le monde s’en fout!


L’enseigne du Boeuf à la mode, n°8 rue de Valois : tout le monde s’en fout!

Il y a des vestiges de notre patrimoine dont tout le monde se moque. Il en est ainsi de la façade du restaurant  « Le boeuf à la mode », n°8 rue de Valois (1er arrondissement) qui n’en finit pas de se ruiner, et cela juste en face du Ministère de la culture!

bm51.jpg

bm111.jpg

L’enseigne dans toute son ampleur. 

Copyright : odon-passion-photo.com

Depuis plusieurs années, les petits chapiteaux en métal appliqués sur la façade de la boutique ont été volés, puis les boiseries se dégradent, sans que personne n’intervienne.

bm12.jpeg

Détail en 2010.

bm.jpg

Le même vers 1900, sans toutes les couches de peinture qui ont empâté son relief.

Récemment, le vilain garage situé à cette adresse, dans la cour, a été remplacé par une salle destinée à l’organisation d’évènements chics. Depuis, l’enseigne du boeuf à la mode, qui subsistait au dessus du portail d’entrée, a disparu. Mais cela n’inquiète personne, plus particulièrement l’architecte des Bâtiments de France chargé de cet immeuble, que j’ai contacté. Notre conversation a duré cinq minutes : cette personne ne connaît pas l’existence de l’enseigne! Un comble!

bm21.jpg

En 1900 (carte postale).

Renseignements pris chez l’occupant actuel de la boutique, il semblerait que l’enseigne, déposée, ait été confiée à un restaurateur. C’est à souhaiter, mais cela ne règlera pas le sort de la façade de la petite boutique qui abrita l’un des premiers restaurants parisiens. C’est bien triste, car nous avons là l’un des tous derniers vestiges des nombreux commerces qui du Palais-Royal.

bm31.jpg

Comme d’habitude, ce genre de « détail » n’intéresse absolument pas les responsables de nos institutions culturelles. Pourtant, l’âme de Paris réside dans ces enseignes, ces plaques de rue, ces boutiques et ils devraient être particulièrement attentifs en assurant leur préservation.

L’enseigne du « Boeuf à la mode » devrait être remplacée par une copie et déposée à Carnavalet pendant qu’il en est encore temps. Mais qui fera cette démarche? Je crois bien que tout le monde s’en fout, sauf votre serviteur!

Le « Boeuf à la mode » fut fondé en 1792 par les Méot, deux frères marseillais. Racheté sous le Directoire par Tissot. L’enseigne du bœuf habillé en « merveilleuse » date de cette époque. Sous la Restauration Tissot continua d’habiller le bœuf « à la mode du jour », en l’habillant d’un châle et chapeau à brides.

bm8.jpg

L’intérieur du Boeuf vers 1830.

ensbm10.jpg

L’enseigne trônant au fond de la salle.

Dans le Petit Dictionnaire critique et anecdotique des Enseignes de Paris, par un batteur de pavé (1826) attribué à Balzac, on lit : « Boeuf à la Mode«  (Au) Restaurateur près le Palais-Royal. Des schalls, un chapeau ornent un boeuf que le restaurateur calambourdiste a cru pouvoir appeler à la mode; d’aucun, trompés par le jeu de mots, ont voulu tâter la cuisine, mais ils ont trouvé qu’il était un peu trop salé »

Un grand merci à Bernard Vassor pour sa collaboration amicale. Au moins une personne qui ne se moque pas des vestiges du vieux Paris!

bm13.jpg

bm41.jpg

Aspect de la façade du restaurant en 1900.

bm11.jpg

Et à l’intérieur.

rr.jpeg

Extrait de la Revue de Paris, 1835

14 commentaires à “L’enseigne du Boeuf à la mode, n°8 rue de Valois : tout le monde s’en fout!”


1 2
  1. 0 cdlc 2 sept 2015 à 0:26

    Très intéressant, merci pour toutes ces infos !

    Répondre

  2. 1 KIrsche claude 25 avr 2016 à 14:37

    C’est dans ce restaurant que s’est réuni plusieurs années, l’Amicale des anciens Cent-Gardes (Garde personnelle de NIII)
    le 3 novembre 1892 Repas de 43 convives.
    Le 7 avril 1895 Repas de 55 convives
    Pour info Cordialement

    Répondre

  3. 2 breton jacques 25 déc 2016 à 18:56

    bonjour
    j’ai un menu du restaurant le boeuf a la mode en ttb avec photo a vendre
    les enseignes du vieux paris
    le bœuf a la mode
    restaurant fonde 8 rue de Valois en 1792
    avec menu: je suis la poularde a la ficelle; en ce jour du 10 décembre de l’an grâce 1931 signe marcel Dorin
    avec une carte de visite de l’inauguration de sa broche
    avec une poésie de Lucien Boyer ( betonj@orange.fr ) pour des renseignements. cordialement

    Répondre

  4. 3 griggio tana 8 mai 2020 à 8:57

    je cherche des menus sur ce restaurant en T B E
    merci de me contacté

    Répondre

1 2

Laisser un commentaire


Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Dans le vent :

Moi!

parissecretetinsolite


orianedu34 |
coucoudu74 |
PROVE THAT YOU ARE THE BEST... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Peuples Hmong
| Glamorous Shine
| ECOLE NORMALE DE FILLES D'O...