Archives pour mars 2012

De Litteris aime « Paris macabre »!

Une bien jolie critique de « Paris macabre » sur le fameux site littéraire « de litteris »

que je vous invite à visiter : http://www.delitteris.com/

De Litteris aime

« En voilà un curieux et beau livre ! Des morts et scènes étranges palpitent sous sa belle couverture aux éclats de souffre et de sang.

Rodolphe Trouilleux, auteur du fameux Paris secret et insolite et de nombreux autres ouvrages sur Paris (mon coup de cœur personnel allant à son Palais Royal), nous entraîne cette fois-ci dans un Paris hanté par les crimes, les fantômes et les diables. Des promenades dans les catacombes aux séances de spiritisme, de la destinée curieuse de la tête d’Henri IV aux écureuils de Berbiguier, de la « légende » de Biscornette à la folle des Abbesses, du culte d’Isis à l’impasse Satan, des cadavres en puzzle du quartier de la Chapelle à la miraculée de Sainte Marguerite, une géographie improbable se dessine, redoublant les rues familières d’une vie occulte.

Les récits nous invitent à tremper notre regard quotidien dans l’encre du macabre, à faire frissonner le réel en y superposant tant des pans d’histoire oubliée que des échappées belles vers l’extraordinaire. On les dévore avec l’impression d’avoir découvert un précieux grimoire, recueil de flâneries au goût de nouvelles fantastiques, carnet d’anecdotes ou points de départ pour des romans à écrire – il y a là des ingrédients géniaux pour qui souhaiterait bâtir un grand roman gothique ! On s’y perd avec joie, entraîné par la plume élégante et gourmande de Trouilleux.

On repose l’ouvrage impressionné par la richesse des recherches auxquelles s’est livré l’auteur – et jaloux de l’imaginer, penché sur des livres perdus, des lettres effritées, des almanachs poussiéreux, tout à sa quête de la perle obscure. Traqueur d’histoires, y-a-t-il plus beau métier ?

Livre acheté au salon du livre – avec une bien jolie dédicace : si vous souhaitez voir votre exemplaire s’orner d’un joli squelette dansant, l’auteur sera présent le 6 avril à la librairie Tropiques, 63 rue Raymond Losserand (Paris, 14e). »

2-300x83

6 avril : nouvelle signature dans le 14e, librairie Tropiques…

6 avril : nouvelle signature dans le 14e, librairie Tropiques... parimacabre-aff-pm

Signature de « Paris macabre » le 3 avril…

Signature de

Elle lit « Paris macabre »!

Une nouvelle image offerte par mon ami Louise!

Muchas gracias!

Elle lit


Signature de « Paris macabre » mardi 20 mars, librairie Gallimard

Signature de

 

 

Signature de « Paris macabre » Mardi 20 mars à 19 heures Rencontre lecture.

Venez nombreux!

LIBRAIRIE GALLIMARD 15 Boulevard Raspail 75007 Paris

La halle Freyssinet sauvée du saucissonnage!

Il est quand même étonnant de voir la Mairie de Paris agir comme un vil promoteur peu respectueux du patrimoine : après de nombreux projets de démolition totale ou partielle, la halle Freyssinet, chef-d’oeuvre de construction des années 20 situé près de la gare d’Austerlitz a été inscrit à l’inventaire des monuments historiques. Ouf!

La halle Freyssinet sauvée du saucissonnage! Halle_Freyssinet_-1-1-300x225
Libération : « La mairie de Paris vient de perdre une de ses batailles contre les défenseurs du patrimoine. La halle Freyssinet, ouvrage industriel remarquable de la fin des années 20 près de la gare d’Austerlitz, est désormais entièrement protégée contre toute menace de démolition. Elle a en effet été inscrite ce mercredi, dans sa totalité, à l’inventaire des monuments historiques.

Ce bâtiment désaffecté, de 310 mètres de long sur environ 70 de large, situé boulevard Vincent-Auriol, est le chef-d’œuvre de l’ingénieur Eugène Freyssinet. Il abritait les messageries de la gare d’Austerlitz, et est notamment connu pour la finesse de ses voûtes semi-circulaires.

La ville de Paris, qui voulait édifier des logements sociaux et un jardin sur l’ensemble du site du quartier Tolbiac, souhaitait racheter la parcelle à la SNCF, qui avait déposé un permis de démolir. Celui-ci a été suspendu. La dernière proposition de la municipalité prévoyait de détruire 6 des 30 travées de la halle pour en préserver un témoignage architectural. Mais les services du patrimoine ont recommandé de classer l’ensemble. La disposition a été finalement signée, après un long bras de fer avec les associations. Ce qui laisse entière l’interrogation sur l’avenir de cette parcelle, abandonnée par le Sernam en 2006, et dont les bâtiments ont été depuis loués à un organisateur d’évènements. »

« Détruire 6 des 30 travées de la halle pour en préserver un témoignage architectural » ! Mais qui sont nos édiles pour oser soutenir une idée pareille?

Il est vrai que, dans ce quartier Tolbiac, nous n’en sommes plus à une nullité près!

Et pourquoi ne pas garder qu’une aile sur trois du château de Versailles?

Paris macabre dans « La Batinette » lettre d’information du festival « Du Rififi aux Batignolles »…

Depuis plusieurs années, Rodolphe Trouilleux coécrit des spectacles de rue pour le Rififi aux Batignolles. Basées sur une solide documentation, ces promenades théâtrales évoquent souvent une personnalité historique et littéraire de nos deux quartiers, Batignolles et Epinettes. Historien de Paris reconnu, Rodolphe fouille sans relâche les archives et les bibliothèques parisiennes en quête de faits-divers ou d’histoires inédites et multiplie les découvertes ! Puisant dans l’incroyable et inépuisable patrimoine historique de la capitale, il nous entraîne avec ses nombreuses publications dans les entrailles d’une ville envoûtante.
Il a accepté de répondre à quelques questions de la Batinette. Nous l’en remercions.

Paris macabre dans

La Batinette : Bonjour Rodolphe. Après « Paris secret et insolite » (éd. Parigramme), qui connaît un grand succès auprès du public, voici un nouvel opus : « Paris macabre – Histoires étranges & merveilleuses » ! (éd. Castor Astral). Pas drôle tout cela ?
Rodolphe : Pas drôle ?
Mais si, parfois ! Mon propos, dans ce nouveau livre, n’est pas d’effrayer
mes lecteurs mais plutôt de les emmener avec moi dans les rues du vieux Paris, à la recherche du mystère inconnu, merveilleux, du masque de l’inconnue de la Seine aux adorateurs d’Isis, en passant par l’histoire extraordinaire – et authentique ! – de l’autopsie de Gambetta. L’humour a sa part dans cet ouvrage, et je me suis bien gardé d’en faire un pensum sinistre ou gore.
La Batinette : Rodolphe, où peut-on se procurer ce nouveau livre ?
Rodolphe : Dans toutes les bonnes librairies et sur le net, forcément.
La Batinette : Depuis tes plus jeunes années, tu flânes dans Paris, notre capitale t’étonne-t-elle toujours ?
Rodolphe : Oui, et peut être de plus en plus ! Rattacher le moindre détail architectural à un souvenir historique précis me passionne. La découverte d’un dragon sculpté sur une façade, d’une vieille inscription ou un tableau ignoré dans une église me permet de commencer des investigations passionnantes. Je remonte le fil d’Ariane et quand je retrouve la source, l’origine de ce que je cherchais, je suis le premier surpris !
Ainsi, dans mon dernier livre, « Paris macabre » j’ai consacré un chapitre à la tête de Henri IV retrouvée récemment.
La Batinette : Tu peux nous en dire plus ?
Rodolphe : Je suis de ceux qui ont contribué à faire cette extraordinaire découverte… A l’origine était un humble journal des années trente… En lisant mon livre vous saurez la suite !
La Batinette : Tu fais partie du Rififi depuis ses premières années. Après Verlaine, l’explorateur Victor Jacquemont et François Vidocq, quel est le projet 2012 avec l’Atelier d’Histoire Locale ?
Rodolphe : Les choses s’esquissent peu à peu… Nous songeons à faire un nouveau spectacle évoquant l’ancien et célébrissime cabaret du Chat noir…
Ceux qui veulent participer à cette nouvelle aventure sont les bienvenus !

rififi

Dédicace de mon livre « Paris macabre » le samedi 17 mars 2012 au Musée de Montmartre

A l’occasion de la sortie de mon nouveau livre « Paris macabre. Histoires étranges et merveilleuses » publié chez Le Castor Astral et préfacé par Anna Gavalda

je dédicacerai mon livre dans la Boutique du Musée de Montmartre,

12, rue Cortot
75018 Paris

Le samedi 17 mars de 14 à 17 heures

MANIFESTATION ANNULÉE

« Un itinéraire insolite qui entraîne les amoureux de Paris dans les entrailles d’une ville envoûtante. Grâce aux troublants faits divers qu’il a patiemment collectionnés, Rodolphe Trouilleux révèle les scènes les plus étranges qui se sont jadis déroulées sous nos pieds : affaires de sorcellerie, tours de charlatans ou histoires de devins… Il en dresse une géographie tout aussi pittoresque qu’incroyable, où l’humour n’est pas en reste. » (Musée de Montmartre).

L’occasion de se rencontrer et de découvrir un lieu charmant et insolite : le Musée de Montmartre

Dédicace de mon livre


Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Dans le vent :

Moi!

parissecretetinsolite


orianedu34 |
coucoudu74 |
PROVE THAT YOU ARE THE BEST... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Peuples Hmong
| Glamorous Shine
| ECOLE NORMALE DE FILLES D'O...