• Accueil
  • > Non classé
  • > Paris macabre dans « La Batinette » lettre d’information du festival « Du Rififi aux Batignolles »…


Paris macabre dans « La Batinette » lettre d’information du festival « Du Rififi aux Batignolles »…

Depuis plusieurs années, Rodolphe Trouilleux coécrit des spectacles de rue pour le Rififi aux Batignolles. Basées sur une solide documentation, ces promenades théâtrales évoquent souvent une personnalité historique et littéraire de nos deux quartiers, Batignolles et Epinettes. Historien de Paris reconnu, Rodolphe fouille sans relâche les archives et les bibliothèques parisiennes en quête de faits-divers ou d’histoires inédites et multiplie les découvertes ! Puisant dans l’incroyable et inépuisable patrimoine historique de la capitale, il nous entraîne avec ses nombreuses publications dans les entrailles d’une ville envoûtante.
Il a accepté de répondre à quelques questions de la Batinette. Nous l’en remercions.

Paris macabre dans

La Batinette : Bonjour Rodolphe. Après « Paris secret et insolite » (éd. Parigramme), qui connaît un grand succès auprès du public, voici un nouvel opus : « Paris macabre – Histoires étranges & merveilleuses » ! (éd. Castor Astral). Pas drôle tout cela ?
Rodolphe : Pas drôle ?
Mais si, parfois ! Mon propos, dans ce nouveau livre, n’est pas d’effrayer
mes lecteurs mais plutôt de les emmener avec moi dans les rues du vieux Paris, à la recherche du mystère inconnu, merveilleux, du masque de l’inconnue de la Seine aux adorateurs d’Isis, en passant par l’histoire extraordinaire – et authentique ! – de l’autopsie de Gambetta. L’humour a sa part dans cet ouvrage, et je me suis bien gardé d’en faire un pensum sinistre ou gore.
La Batinette : Rodolphe, où peut-on se procurer ce nouveau livre ?
Rodolphe : Dans toutes les bonnes librairies et sur le net, forcément.
La Batinette : Depuis tes plus jeunes années, tu flânes dans Paris, notre capitale t’étonne-t-elle toujours ?
Rodolphe : Oui, et peut être de plus en plus ! Rattacher le moindre détail architectural à un souvenir historique précis me passionne. La découverte d’un dragon sculpté sur une façade, d’une vieille inscription ou un tableau ignoré dans une église me permet de commencer des investigations passionnantes. Je remonte le fil d’Ariane et quand je retrouve la source, l’origine de ce que je cherchais, je suis le premier surpris !
Ainsi, dans mon dernier livre, « Paris macabre » j’ai consacré un chapitre à la tête de Henri IV retrouvée récemment.
La Batinette : Tu peux nous en dire plus ?
Rodolphe : Je suis de ceux qui ont contribué à faire cette extraordinaire découverte… A l’origine était un humble journal des années trente… En lisant mon livre vous saurez la suite !
La Batinette : Tu fais partie du Rififi depuis ses premières années. Après Verlaine, l’explorateur Victor Jacquemont et François Vidocq, quel est le projet 2012 avec l’Atelier d’Histoire Locale ?
Rodolphe : Les choses s’esquissent peu à peu… Nous songeons à faire un nouveau spectacle évoquant l’ancien et célébrissime cabaret du Chat noir…
Ceux qui veulent participer à cette nouvelle aventure sont les bienvenus !

rififi

0 commentaire à “Paris macabre dans « La Batinette » lettre d’information du festival « Du Rififi aux Batignolles »…”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Dans le vent :

Moi!

parissecretetinsolite


orianedu34 |
coucoudu74 |
PROVE THAT YOU ARE THE BEST... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Peuples Hmong
| Glamorous Shine
| ECOLE NORMALE DE FILLES D'O...