• Accueil
  • > Non classé
  • > Des tours à Paris : un vision d’avenir bien visible dans le rétroviseur!


Des tours à Paris : un vision d’avenir bien visible dans le rétroviseur!

Certains architectes devraient arrêter la cocaïne et cesser de croire que c’est en faisant de la merde que l’on est créatif!
Suivez mon regard : la tour Triangle porte de Versailles : on se croirait revenu dans les pires schémas des années 30… Mais c’est bien normal, quand on songe au paquet de fric que cette opération va rapporter (c’est la motivation première des promoteurs, ne l’oublions pas). Et dire que l’on célèbre comme un dieu un certain Le Corbusier qui voulait raser le centre de Paris en ne gardant que Notre-Dame!

Et ne me dites pas que je suis rétrograde, s’il vous plaît. J’ai déjà eu l’occasion de m’exprimer en disant à quelques architectes que l’implantation des tours à Paris, était un vieux projet des années 30. Alors comme visions d’avenir vous repasserez… L’andouille dirigeant le Pavillon de l’Arsenal – service de propagande de l’architecture merdique de la Ville de Paris – n’avait pas su quoi me répondre. Normal, il savait que j’avais raison. ça s’appelle faire du neuf avec du vieux… Mais notre merveilleux Maire Bertrand est pour les tours… Comme il est pour foutre en l’air une partie du jardinier municipal de la porte d’Auteuil pour satisfaire ses copains affairistes de la baballe de tennis. Mais pourquoi, pourquoi donc nos élus sont-ils si proches des promoteurs? Hein? Oh non… Vous ne croyez pas tout de même… Pas en France, pas chez nous!
Au fait, Bertrand va peut-être l’avoir dans l’os avec son projet Rolland Garros et LVMH a la migraine pour son projet Samaritaine (n’oublions pas qu’il veut implanter un immeuble à façade de verre rue de Rivoli à deux pas du Louvre.)
LVMH… Vous savez, l’autre là, un copain de Bertrand… Si si! Vous m’avez compris… Et pendant ce temps on amuse les foules avec les voies sur berge…

Vers 1920, Auguste Perret présenta le projet de 100 « Maison-Tour » de 150 à 200 m de hauteur ceinturant Paris; en bordure d’une voie de 250 m de large, à l’emplacement de l’actuel boulevard Périphérique. Ainsi que 200 de plus sur une avenue allant de la Porte Maillot à la Croix de Noailles (Forêt de Saint-Germain-en-Laye) au travers du site de l’actuelle Défense.

ça fait rêver les affairistes…

1 commentaire à “Des tours à Paris : un vision d’avenir bien visible dans le rétroviseur!”


  1. 0 vanoost 26 fév 2013 à 17:30

    Les premiers « gratte ciel » datant du dernier quart du 19e siècle, on voit mal, en effet, en quoi les vomir est rétrograde.
    Il est à noter que dans les présentations récentes des grands projets architecturaux de la Mairie de Paris exposés rue de Rivoli (Paris aujourd’hui, Paris demain), la tour triangle ne figurait pas, ce qui laisse à penser qu’on ne tient pas trop à faire de la publicité autour de cette « icone architecturale ». Donc, parlons-en !
    Un architecte a assez bien analysé les motifs de la laideur de l’architecture contemporaine :
    http://www.youtube.com/watch?v=rNozfdE8jCM

    Répondre

Laisser un commentaire


Visiteurs

Il y a 5 visiteurs en ligne

Dans le vent :

Moi!

parissecretetinsolite


orianedu34 |
coucoudu74 |
PROVE THAT YOU ARE THE BEST... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Peuples Hmong
| Glamorous Shine
| ECOLE NORMALE DE FILLES D'O...