Archives pour la catégorie Non classé



Pas rentable, certes…

Trouvé rue Boursault, 17e arrondissement, le 13 juin:

 

jene.jpg

Je n’suis pas rentable certes, mais ai-je le droit d’exister?

 

Cela fait penser à cette chanson du XIXe siècle qui disait : « je ne suis qu’un grain de sable mais je suis utile aussi ».

 

Nostalgie… Quand tu nous tiens!

Trouvé entre les deux pages d’un vieux livre ce petit entrefilet du Figaro magazine d’octobre 1986 :

pissotiere.jpg

Voilà qui fleure bon les années quatre vingt! L’eau ne coule malheureusement plus sous les colonnes de Buren. D’après ce dernier, l’art y perd beaucoup… Mais les narines des promeneurs y gagnent.

Good luck Peter!

J’ai rencontré Peter Olson aux Batignolles, son quartier. Le sourire franc et la main tendue, voilà ce qui le caractérise. De sa Suède natale Peter a gardé un accent aux sonorités charmantes. Autour d’un verre, il sera capable de vous parler avec précision d’économie, de son pays d’origine, ou de ses dernières promenades parisiennes. Car Peter est un amoureux de Paris, prêt à vous accompagner dans vos promenades. Ce grand voyageur a gardé un « oeil » fameux que trahissent ses photographies, simples et splendides.

pigeonspeter.jpg

Pigeons au square des Batignolles / Photo Peter Olson

Son blog, en langue anglaise, est tourné vers l’étranger. Il y vante les mérites d’une ville qu’il adore et chipe, grâce à son appareil photo, des lumineux morceaux de capitale. C’est une page de publicité pour Paris, sans carte postale… Beaucoup mieux que toutes les cartes postales.

Peter est un concurrent? Quelle blague!

fleurpeter.jpg

Serres d’Auteuil / Photo Peter Olson

Même si vous ne pratiquez pas l’angliche, faites une petite visite sur le blog, beau et élégant, de Peter Olson : « Peter’s Paris » (Voir le lien en haut du blog à droite). Vous ne perdrez absolument pas votre temps!

Vaisselle du temps passé…

evier2.jpg

Non-loin du Pont neuf, dans l’impasse de Nevers, en prolongement de la rue du même nom remontant au XIIIe siècle, subsistent deux éviers, humbles et curieux vestiges du vieux Paris. Il datent probablement du XIXe siècle. Qu’on imagine la vaisselle en ces temps reculés! L’eau grasse, s’écoulant directement dans la rue, pouvait ainsi ruisseler sur les passants. Une vaisselle réduite, si l’on se réfère à la taille de ces « équipements sanitaires » d’autrefois.

evier.jpg

Moi aussi, j’ai besoin de tes mots…

Trouvé rue des Francs Bourgeois le 10 juin…

moiaussi.jpg

Quelques photographies…

En copiant ce lien :

http://kizoa.fr/i-Contact/hviewc.jsp?keycode=3908147&diaporama=107562

 

Vous pourrez voir quelques photographies de votre serviteur.

 

Un bloc-note de vues ensoleillées…

Vanitas vanitatum, omnia vanitas…

« Ah, maman, si tu savais…. »

Un grand moment. Je passe hier soir devant la vitrine de la librairie Delamain, place Colette, face au Théâtre Français. Oh! Par Exemple! Deux de mes livres sont en vitrine sous une immense photo du Guide du promeneur de Paris! (1) De quoi bomber le torse, non?

Comme un imbécile, je prends une photo avec mon portable pour immortaliser l’évènement. Pitoyable.

vanit.jpg

 

 

« Vanité des vanités, tout est vanité »

Oui, peut-être… Mais ça fait tout de même sacrément plaisir!

1 : Parigramme. Un texte de votre serviteur y est repris. Précipitez-vous!

Exclusif : Nouvelle expo du Ministère de la Culture

Le Ministère de la Culture, comme chaque année, ouvre pour les parisiens, dans les jardins du Palais Royal, une grande exposition artistique de plein air. Nous sommes en mesure de présenter aux futurs visiteurs quelques images de cette manifestation au titre évocateur :  » Past and Present « .

img9151.jpg

 

« Glop 7″

Bien connu des amateurs de patrimoine, mister Wallbreaker a voulu faire, dans une démarche très « destroy and smashing », un grand geste urbain tourné entièrement vers le futur. Il nous a déclaré : « Les concepteurs de l’espace magique du Palais Royal n’ont jamais fait mieux » (sic!). Mes bois et fers, en soutenant activement et réellement des éléments architecturaux en voie de glissement structurel, permettent une meilleure perception de ceux-ci ». Nos lecteurs, fervents d’art conceptuel, auront bien compris l’allusion – il est vrai audacieuse – faite aux tenants du sincrétisme binaire…

colonnes41.jpg

« String 8″

Mister Walbreaker envisage d’installer dans le grand bassin du jardin, repeint en bleu métallique pour l’occasion, une grenouille géante en fibre de verre, libérant à heures fixes, des chapelets de bulles rouges par la bouche. Les subventions de devraient pas tarder.

Nous vous souhaitons une bonne visite dans ce Palais Royal, magnifié et enfin révélé aux esthètes de tous poils.

img9168.jpg

« Hymme à la galanterie »

img9154.jpg

« Columns »

colonnes.jpg

« Tu ne connais pas la dernière? »

colonnes6.jpg

« Glopitude 1″

colonnes3.jpg

« Glissade vers l’infini »

Momie : la suite (1)

 

ameline.jpg

 

 

Trouvé sur internet cette facture. Les sacs Ameline Saint Malo, dans lesquels était « emballée » la momie, provenaient donc d’un négociant de « Grains, graines et fourrages »? Le mystère s’épaissit!

La momie de la route de Châtillon

 

momie233.jpg

« Il était quatre heures, les étoiles pâlissaient tout doucement mais les agents qui effectuaient une ronde sur la route de Paris à Châtillon, dans la voiturette de la Préfecture, ne s’en occupaient guère. Il s’agissait bien de poésie pendant le service! Cependant, tout était calme. Seule, au bout de la route, une lueur de phares d’auto baignait les arbres.

Brézé, le conducteur de la voiture de la police, se « mit en code ».

Brézé fit encore quelques appels pour obtenir l’application de réglement par le conducteur récalcitrant lorsque la voiture se mit à tourner et, à toute vitesse, fonça sur Versailles.

Au vol, cependant, le brigadier Drezen, qui dirigeait la ronde, avait pu relever un numéro.« 

La voiture essaya de rattraper les fuyards, mais en passant près de l’endroit où avait stationné l’auto, un des agents aperçu deux formes qui ressemblaient à des sacs de pommes de terre. Le agents s’arrétèrent. Il s’agissait bien de deux sacs. Mais, horreur! Ceux-ci contenaient les restes momifiés d’une femme. Dans l’un se trouvait le tronc et, dans l’autre, les jambes et le crâne.

momie232.jpg

S’agissait-il d’une momie volée à un musée? Probablement pas. Une personne, désespérée de voir mourir un être cher, l’avait peut-être fait momifier pour la garder auprès d’elle?

Les résultats de l’enquête scientifique apporteraient peut-être quelque lumière?

Les sacs portaient l’inscription, « Ameline, Saint-Malo »…

J’ai trouvé cette coupure de presse du journal La liberté du vendredi 14 juillet 1933 dans mes précieuses archives parisiennes. Au dos d’un article consacré aux « embellissements du Palais Royal », a été conservé par hasard ce « papier », non signé, au style littéraire dont l’atmosphère rappelle l’ambiance des romans de Simenon. On n’écrit plus ainsi messieurs dames! Et c’est bien dommage!

Je ne sais rien de plus sur cette affaire, mais je vais enfiler mon imperméable et coiffer mon chapeau mou… Les assassins n’ont qu’à bien se tenir!

Si vous voulez participer à l’enquête ou envoyer vos indices, n’hésitez pas!

1...343536373839

Commentaires récents

Visiteurs

Il y a 2 visiteurs en ligne

Dans le vent :

Moi!

parissecretetinsolite


orianedu34 |
coucoudu74 |
PROVE THAT YOU ARE THE BEST... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Peuples Hmong
| Glamorous Shine
| ECOLE NORMALE DE FILLES D'O...